06/03/2007

..Musa Eroglu et Arif Sag deux maestros, deux virtuoses ...

1musaE

Musa Eroglu voit le jour à Mut en 1946. Très tôt il joue du salz. A 17 ans, il participe dans la maison du peuple de Mut à un travaille sur le folklore Turque. Il sort son premier album en 1965. Le travaille de l'artiste a permit de remettre à jour tout un nombres important de türkü de la culture Turque.

 

 En 1980 Arif Sag, Muhlis Akarsu, puis plus tard Yavuz Top viendra les rejoindres dans un travaille intitulé "Muhabet"que l'on peut traduire par conversation, mais également par amitié et affection. Musa Eroglu à jusqu'ici travaillé sur plus de 20 albums et collaboré et produit un nombres impréssionant d'artistes.

 

 Depuis 1998 Musa Eroglu occupe le poste de ministre de la culture du peuple et du folkklore au titre d'artiste du peuple. Musa Eroglu fait partie de la confrérie des Alevis Tahtaci, pour celles, ou celui qui aurrait un peu parcourut ces blogs se rendra compte que jusqu'ici je n'ai pas beaucoup posté de lien ni d'article sur le mystisisme en Turquie en générale (Ahmet Yesevi , Yunus Emre, Haci Bektas,..) et plus particulièrement j'ai négligé cette confrérie présente d'Ouest en Est de l'Anatolie que l'on nomme les Alévis et qui sont dans leurs moeurs des témoins extrordinaire de croyance évanouie dans le temps mais toujours aussi vivase chez nos frères Alévis.

 

 J'essayerais de poster très prochainement des articles concernant le sujet mais la venue de l'aide d'une ou d'un Alévis pourrait m'être d'une grande utilités. Alors si vous êtes un peu passioné, si vous avaient un peu de temps à me consacrer je serrais ravis de partager se travaille avec vous et pourquoi pas si vous êtes vraiment calé sur le sujet je vous laisserais traiter du sujet tout seul. je vous donne le lien où je voudrais poster cette article <<>>. Vous pourrez me joindre sur ma boîte à mail en vous rendant sur le haut de la colonne droite de ce blog.

notedamga

05/03/2007

..Musa Eroglu et Arif Sag deux maestros, deux virtuoses ...

1turksesaz

Saz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un joueur de Saz.
Un joueur de Saz.

Le bağlama ou saz est un nom générique pour une famille d’instruments de musique traditionnels à cordes pincées utilisés par les turcs et les kurdes.

Il est formé d’une caisse de résonance en bois de forme hémisphérique, et d’un long manche muni de frettes. Il est muni de trois chœurs de cordes qui se jouent avec un plectre.

Les saz permettent de jouer tous les demi-tons d'une gamme chromatique, ainsi que certains quarts de ton présents dans les makams (modes) arabes. Cependant du fait que tous les quarts de tons ne sont pas présents, certains modes ne sont pas jouables dans certains tons à moins de déplacer les frettes. Le saz est utilisé exclusivement dans la musique populaire turque, la musique classique turque utilisant un système différent sans quarts de tons.

Les instruments de la famille sont du plus grave au plus aigu :

  • le meydan sazı
  • le divan sazı ou simplement divan (cordes de 106 cm)
  • le bağlama (cordes de 72 cm) à manche court ou long
  • la tanbura ou tambura
  • la cura (cordes de 50 cm)

Ces noms peuvent varier suivant les régions, ce qui peut porter à confusion. Le mot bağlama sert parfois en turc à désigner toute la famille des saz, et le mot saz sert aussi parfois à désigner tout type d’instrument de musique.

Quelques joueurs de saz célèbres [modifier]

Discographie [modifier]

  • Musique instrumentale d’Anatolie, Arif Sağ et Musa Eroğlu, Buda Musique 92620-2 (dist. Universal) qui présente la cura et les deux types de bağlama.

Liens externes [modifier]

  • (fr) http://sazparis.fr La maison du saz à Paris : vente, réparation, cours, enregistrement (voir notamment les nombreuses photos de saz).
1arifsag

Musa Eroglu et Arif Sag sont les deux artistes traditionnels les plus populaires de Turquie. Sur leur luth à long manche, le saz, ils interprtent des danses aux rythmes impairs issus des montagnes de l'Anatolie.Pour les amateurs de salz un super blog avec des textes de Türkü "chant populaire" mais malheureusement pour turcophone.

 

Hasan Arsian Saz, cura, chant Abidin Bakir Saz, cura, chant Siavach Yazdanifar Chant, percussion La Turquie musulmane abrite une vaste communauté religieuse syncrétiste dont les ramifications s'étendent des Balkans à l'Anatolie, les Alevi-Bektashi. Le nombre de croyants est difficile à déterminer car ils gardent le secret (la valeur du secret, sirr, est primordiale dans cette philosophie religieuse ; ce secret est autant sociologique, reliquat du temps des persécutions où les Alevi devaient dissimuler leur appartenance religieuse, que mystique), on peut cependant l'estimer à quinze millions en Turquie. L'origine de cette philosophie religieuse remonte au Moyen Age, époque où, poussés vers l'Anatolie par le flux de l'invasion mongole, les nomades Turkmènes Oghouz s'installèrent dans les campagnes, les steppes et les montagnes inaccessibles. Ceux-ci, bien qu'islamisés, conservèrent leurs usages et la religion de leurs ancêtres car ils ne subissaient pas l'influence des classes cultivées et ne fréquentaient pas les écoles coraniques. Le développement de l'alevisme fut aussi favorisé par des conditions géographiques particulières. L'Anatolie centrale et orientale a toujours été un carrefour où se sont rencontrées des religions très différentes et qui sont à la base du syncrétisme alevi (héritage chamanique des Turkmènes avec notamment le shiisme duodécimain). La musique et la poésie sont depuis toujours des modes de transmission privilégiés de la philosophie alevi. Le saz (littéralement « instrument ») en est l'instrument principal, autrefois joué exclusivement par les dede (sages). Il s'agit d'un luth à manche long et fin, dont la forme définitive fut fixée au XIIe siècle. Sa caisse de résonance piriforme, recouverte d'une table d'harmonie en bois dépourvue d'ouverture, est prolongée par un manche garni de frettes en boyau. Il est doté de trois ou quatre cordes métalliques à un ou deux chœurs. C'est un instrument sacré qui permet d'exprimer sa passion pour le divin, pour la vérité. L'alevisme est un courant philosophique et mystique de l'Islam, fait de tolérance et de liberté, prônant l'union, la compréhension et l'égalité des êtres, hommes et femmes. Cette philosophie est plus tournée vers la terre que vers le ciel. Hasan Arsian et Abidin Bakir sont tous deux originaires du village de Kantarma et cousins au second degré. Ce village d'Anatolie (région d'Elbistan) est un des foyers de la philosophie alevie, berceau de la lignée des Sinemilli (Tacim Dede, Mehmet Dede, Mehmet Mustafa Dede…). Abidin est, le petit fils de Tacim Dede, dont un grand nombre de chants et de poésies sont aujourd'hui repris par des musiciens contemporains (Arif Sag, Musa Eroglu, Sabahat Akkiraz…). Ils seront les chantres de cette philosophie qui depuis ces dernières décennies sort peu à peu du secret dont elle s'était jadis entouré. En effet, l'exode rural a sorti les Alevis de leur milieu d'origine, et leur philosophie, leur sens communautaire et d'entraide ont été aisément identifiés aux valeurs de la gauche politique turque. Aujourd'hui les Alevis représentent les plus dignes défenseurs du laïcisme kémaliste mis à mal par l'ascension politique des islamistes. La littérature populaire a poursuivi sa ligne traditionnelle jusqu'à nos jours tout en puisant des thèmes nouveaux dans la vie quotidienne. Aşık Veysel Şatıroglu, Dursun Ceylani, Davut Sularî, Sabit Ataman (Aşık Mudanî), Daimi, Mahsunî, Şerif, Neset Ertaş, Şeref Taşlıova, Murat Çobanoğlu et Musa Eroğlu comptent parmi les Aşık qui perpétuent cette tradition encore à notre époque.

 

 Bernard Mouton

 

 

 
La prochaine fois je vous posterais des vidéos de Musa Eroglu.

notedamga

 

03/03/2007

..Sezen Aksu, la reine incontestée de la pop ...

2sezen

 

J'aime à croire que toute les bouteilles jettées à la mer atteignent toujours

leurs destinations. Alors je jette ma bouteille pour dire à cette reine de la

pop à quelle point je l'aime et la remercie pour toutes ces années ou elle a bercée ma vie avec ses belles chansons. Je la remercie de m'avoir réconforté

dans mes moments de peines et de joies.

Pour une histographie de sa carrière cliquez sur l'image c'est le seul lien

que j'ai pu trouver en français. 

 

div>


Sezen Aksu - Sari odalar
envoyé par sayit
notedamga